critique

Devine qui vient filmer?

  Avouons le d’emblée : contrairement à l’unanimité de la critique internationale, I am not your negro (2017) de Raoul Peck, sanctifié par l’obtention du magique Oscar du meilleur documentaire, n’est pas un très bon film. Une position difficilement acceptable dans le cadre de la bienséance politique et cinématographique actuelle. Porté[…]

lire plus »