Nous connaitre


Minimum Moderne est une société de production indépendante fondée en 2016. Elle regroupe les savoir-faire et les expériences de ses cinq fondateurs dans le domaine de l’écriture, de la réalisation, de la prise de son et d’image, du montage et de la production audiovisuelle.

Face au constat, déjà ancien, d’une profusion contemporaine d’images saturées, surabondantes, formatées, Minimum Moderne affirme dans sa démarche de production la possibilité d’une survivance. Réunis en un collectif de création, ses fondateurs cherchent dans la fragilité des êtres comme dans l’air caché du temps ses moyens d’expressions. Sa démarche s’ancre dans un imaginaire que ne dicte aucune des normes en vigueur.

 Attaché aux principes de modestie et de complexité, ses champs d’explorations s’articulent, sans limites historiques ou géographiques, autour des obsessions et des convictions de ses membres. Minimum Moderne fait donc appel sans distinction au documentaire comme à la fiction, à la narration comme à l’abstraction, à l’intelligible comme au sensible dans les projets qu’il produit comme dans ceux qu’il soutient.

 Le collectif fait également appel dans ses projets à une éthique de la responsabilité, non pas en un sens moral mais dans sa volonté de proposer des essais de réponses à toutes les formes de nihilisme contemporain. Elle ne s’interdit ni le pessimisme devant l’absurdité du monde, ni l’optimisme radical devant les possibilités d’une révélation esthétique.

 Minimum Moderne provient du terme original par lequel les astronomes définissent les cycles d’activité solaire ; sans qu’aucun d’entre eux ne soient encore bien en mesure d’en définir aujourd’hui l’impact sur notre vie.


LES ASSOCIÉS


Nicolas Autheman (Auteur / Réalisateur)

Après des études de sciences politiques, il travaille en 2007 comme Assistant Recherche de Barbet Schroeder sur le film l’Avocat de la Terreur. Après avoir écrit plusieurs reportages à l’étranger, il a réalisé quatre films documentaires (52 minutes) pour Arte et France 5. Consacrés aussi bien à des portraits d’écrivains contemporains comme Erri de Luca qu’au peintre Henri Rousseau ou aux pèlerins perdus en Inde, ses films explorent tous à leur manière les liens qui unissent la fiction personnelle à l’identité collective. Il a également réalisé pour le compte du Centre Pompidou ou la Cité de l’architecture des films documentaires en lien avec les expositions présentées. En parallèle de son activité de réalisateur, il écrit des articles pour le Monde diplomatique.

Il développe L’image luciole avec Minimum Moderne un documentaire de création ayant pour thème la disparition de la nuit.



François-Joseph Botbol (Monteur / Réalisateur)

Après des études de philosophie et d’écriture de film documentaire, il a commencé par travailler dans la production en tant qu’assistant et chargé de post-production (Les Poissons Volants). Auteur de portraits d’artistes pour la galerie rueVisconti (François Morrelet, Gérard Traquandi…), d’entretiens pour la Cité de l’architecture et du patrimoine et de films institutionnels. Il est également monteur de documentaires pour des chaînes de télévision nationales (dernièrement Le douanier Rousseau ou l’éclosion moderne, Arte France) et de vidéos d’artistes. Il réalise enfin l’infographie de films sur l’art et sur l’histoire pour Arte France, France Télévisions….

Il a enseigné à deux reprises la réalisation et le montage documentaires à l’Institut Imagine de Ouagadougou au Burkina Faso.

Il développe Bernard Christophe au sein de Minimum Moderne un documentaire avec le NIMIS Groupe, compagnie de théâtre qui interroge l’économie des frontières de l’Union européenne, en faisant intervenir des demandeurs d’asile sur scène. 



Edmond Carrère (Auteur-Réalisateur / Chef Opérateur)

Edmond Carrère est l’auteur de deux documentaires de 52 minutes traitant de la relation entre les hommes et leurs territoires, Miage (2009) et Mato (2015). Actuellement il prépare Après Sysiphe, un documentaire sur le travail des soignants en hôpital psychiatrique. Tout en s’investissant en tant que chef opérateur pour des films documentaires diffusés sur des chaînes de télévision nationale (Arte, France 2, France 3) ou en salle, il développe des projets plus atypiques en tant que réalisateur. Le cinéma documentaire est toujours sa source d’inspiration qu’il décline sous diverses formes. Il est, entre autres, auteur d’installations vidéo, de marches sonores, et collabore en tant que vidéaste avec la compagnie de théâtre Le GdRA qui expérimente une forme hybride de théâtre documentaire. Il réalise également des clips musicaux pour les groupes Chantal Morte, Loki Starfish et dernièrement Louise Roam.

Avec Minimum Moderne il développe Berlin sur Bigorre, un long-métrage de fiction.


Eric Dufour (Producteur)

Après avoir étudié l’électronique et la sociologie, il apprend les métiers du cinéma sur les tournages, occupant bon nombre de postes techniques (prise de son, prise de vue, réalisation et montage) avant de se consacrer à la production. Il fonde Obatala en 2006, société de production audiovisuelle qui réalise la communication de grands comptes et collectivités du Sud-Ouest. Il a également produit les clips des Chantal Morte et Loki Starfish réalisés par Edmond Carrère.

Il rejoint avec enthousiasme Minimum Moderne pour lui faire profiter de son expérience de la gestion aussi bien que de son désir de produire des films singuliers tant par leur exigence éditoriale que par leur ambition formelle.


Samuel Mathiou (Producteur)

Technicien vidéo depuis une dizaine d’années au sein d’un groupe majeur du secteur audiovisuel national. En parallèle de son activité professionnelle, il a collaboré à différents projets artistiques. En 2005 il co-réalise avec Florent Vassault, Bernard Thomas, Les secrets de la gloire, un documenteur qui interroge notre rapport à l’écriture télévisuelle. Depuis 2010 il collabore avec Fabien Bourdier à Larsen3G, une installation audio/vidéo participative et générative. Il a co-produit en 2014 avec le Tetris (Le Havre) le festival Creeps&Tattoo, rencontre artistique pluridisciplinaire.

Il apporte à Minimum Moderne sa connaissance des diffusions alternatives et des technologies nouvelles, pour aider à l’éclosion et à la vie des projets portés par la société.

MINIMUM MODERNE


Siège social: 7, rue Nansouty – 65200 Bagnères de Bigorre / Bureaux: Parc Soulé – 33, avenue du général Leclerc – 65200 Bagnères de Bigorre / SIRET: 817 786 155 00017 –